Poser une question, vous êtes à un clic de la bonne réponse!

REPONSEATOUT.CA est un service gratuit de communication en ligne offert par une communauté de bibliothèques québécoises.

Posez votre question, un bibliothécaire vous transmettra une réponse personnalisée et fiable en moins de 72 h.

Exemples de questions-réponses

Exemples de questions-réponses

Question : Je n’ai pas reçu de courriel avec le lien pour emprunter mon livre numérique sur la plateforme PRETNUMERIQUE.CA, comment faire pour le recevoir?
Voir la réponse

Réponse : Bonjour, bienvenue au service REPONSEATOUT.CA, je suis technicienne en documentation pour le Réseau des bibliothèques publiques de Longueuil. Vous pouvez récupérer vos livres numériques directement dans votre dossier sur le site de PRETNUMERIQUE.CA. En haut à droite de la page d’accueil, cliquez sur « Mon compte » puis, dans son menu déroulant, sur « Emprunts et réservations ». Dans la section « Emprunts actifs », le bouton « Télécharger » vous permettra de récupérer le livre manquant. Merci d'utiliser le service REPONSEATOUT.CA. N'hésitez pas à faire appel de nouveau à ce service.
 

Question : Je crois avoir fait une réservation pour 2 livres correctement, mais je n'en suis pas certaine. Pouvez-vous me le certifier?
Voir la réponse

Réponse : Bonjour, bienvenue au service REPONSEATOUT.CA, je suis technicien en documentation pour le Réseau des bibliothèques publiques de Longueuil. J'ai vérifié votre dossier et vous n'avez pas de réservation en ce moment. Vous trouverez ci-joint un document vous expliquant les étapes à suivre pour réserver un document. En tout temps, les réservations seront visibles dans votre dossier lorsqu'elles seront actives. Je joins un autre document qui vous démontrera comment visualiser vos réservations dans votre dossier. Surtout n'hésitez pas s'il y a autre chose. Merci d'utiliser le service REPONSEATOUT.CA. N'hésitez pas à faire appel de nouveau à ce service.
 

Question : J'aimerais savoir quand le poivre a été introduit dans l'alimentation en occident.
Voir la réponse

Réponse : Selon différents sites web comme toildepices.com ou L’Académie des poivres, le poivre aurait été introduit en Occident par Alexandre Le Grand au IVe siècle avant Jésus-Christ. Il est effectivement question de cette épice dans le texte médiéval « Les faicts et les conquestes d'Alexandre le Grand » de Jean Wauquelin (page 259). On peut lire dans un article de l’Encyclopaedia Universalis, que vous pouvez consulter en ligne si vous êtes abonnée à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (voir Ressources numériques), que le gastronome romain Apicius (vers -25 – 37) l’utilisait dans certaines de ses recettes. Toujours dans l’Encyclopaedia Universalis, un article de Jean-Louis Miège intitulé « Explorations » mentionne que l’usage du poivre en Occident s’est banalisé vers 1650, l’accès à ce produit étant plus facile suite aux explorations menées par les Européens. Vous pouvez approfondir vos recherches avec les deux articles ci-dessous ainsi qu’avec les livres sur l’histoire des épices disponibles à la Grande Bibliothèque : lexpress.fr, velo.qc.ca
 

Suggestion de lecture

Tokyo vice : un journaliste américain sur le terrain de la police japonaise

Tokyo vice

Un journaliste américain sur le terrain de la police japonaise

Jake Adelstein

Marchialy, 2016

Peu d’occidentaux peuvent se vanter d’avoir percé le monde de la mafia japonaise, les yakusas. C’est pourtant le cas de l’américain Jake Adelstein. Étudiant à Tokyo dans les années 90, il réussit par un concours de circonstances à se faire engager dans l’un des plus importants quotidiens du Japon, le Yomiuri Shinbun. Pendant environ 20 ans, il côtoiera de dangereux criminels, parfois au péril de sa vie et de celle de sa famille. L’auteur nous laisse également entrevoir le côté sombre de la société japonaise. En plus d’avoir à se faire accepter dans les mondes interlopes du grand Tokyo, l'auteur, un gaijin (étranger en japonais) aura à démontrer à ses patrons et collègues sa valeur en tant que journaliste, mais aussi en tant qu’être humain.

 

Cet ouvrage, à mi-chemin entre le roman et l’enquête journalistique, est une lecture palpitante et surprenante. L’auteur emprunte les conventions du roman en utilisant fréquemment le dialogue pour raconter son histoire, ce qui rend le récit très dynamique. La narration de l’auteur fait en sorte que l’on se retrouve aussi imprégné de l’atmosphère des bas-fonds de la métropole et que l’on suit avec grand intérêt les péripéties du journaliste qui ne sont pas de tout repos!

Une suggestion d'Annie Chouinard, technicienne en documentation au Réseau des bibliothèques publiques de Longueuil.

Vérifiez la disponibilité du livre dans le catalogue de votre bibliothèque ou posez-lui la question!

Voir d'autres suggestions